photo europe

Développement à l’international : Être là où le monde se construit

Soutenez le développement de l’École et de ses talents à l’international

L’École nationale des ponts et chaussées oriente sa stratégie internationale vers les zones géographiques dont le potentiel de croissance et de coopération intéresse ses entreprises partenaires. Cela se traduit par l’accompagnement de grands groupes d’origine française implantés à l’étranger et la contribution au développement local. Cela s’exprime aussi dans la qualité du recrutement des élèves internationaux et dans le développement de l’aisance multiculturelle des élèves.

Par la capitalisation entre sa force de recherche, son développement partenarial et la formation académique de haut niveau qu’elle prodigue à ses étudiants, l’École se positionne en source de compétitivité et d’innovation pour les entreprises, pas simplement en France, mais dans les pays à fort enjeu de croissance.
Que ce soit pour embaucher des jeunes talents internationaux capables d’agir dans un contexte professionnel multiculturel, pour confier une problématique industrielle complexe à un groupe d’étudiants dans le cadre de leur scolarité en dehors de France, pour développer les compétences de leurs collaborateurs locaux ou pour accéder plus facilement aux laboratoires des universités partenaires… l’Ecole doit offrir aux entreprises des solutions d’innovation là où le monde se développe.
« Cette stratégie d’accompagnement nous permet à la fois de répondre aux besoins des industriels, de développer l’employabilité de nos étudiants et d’assurer le rayonnement international de l’École. » Marie-Christine Bert, Directrice des relations internationales et des partenariats entreprises

Répondre aux besoins de l’industrie

L’École mise sur la création de 3 centres d’innovation au Brésil, en Chine et au Maroc, pour accompagner des grands comptes partenaires industriels de l’École dans les endroits du monde où ils ont besoin de ressources pour innover et être compétitifs. L’implication des diplômés de l’Ecole, dans leur position de dirigeant d’entreprise concernée par ces zones géographiques est au cœur du projet.

Première pierre au Brésil en mars 2016
Besoin de financement des 3 plateformes : 480 k€

Développer l’employabilité des étudiants

Le recrutement et le cursus des étudiants suivent une même logique de développement à l’international et nécessitent le positionnement de l’École sur le marché mondial de l’enseignement supérieur. Ainsi, l’École vise à renforcer son recrutement d’étudiants en Amérique latine, en Afrique et en Asie du Sud-Est. Dans le même temps, elle s’attache à institutionnaliser la mobilité des élèves vers les destinations plébiscitées notamment aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni, à l’instar du Japon ou de la Suède. L’attrait de l’international comme terrain d’entrepreneuriat et de compréhension des écosystèmes d’innovation sera ainsi encouragé.

Faire rayonner l’École à l’international

L’École souhaite développer son réseau et sa réputation en soutenant l’internationalisation de la recherche, notamment aux USA, au Japon, en Corée du Sud, dans les BRICs et en Israël, pays à fort potentiel en recherche. Autre axe, la coopération avec des nouveaux bassins d’enseignement supérieur comme le Moyen-Orient, ou l’Afrique, qui constituent des viviers de recrutement, en contribuant à créer de nouvelles institutions.