All Posts By

Eva Baulinet

La Fondation soutien KIRO, un concours de recherche opérationnelle organisé par des élèves des Ponts

By | Actualités, Étudiants, Non classé
La Fondation soutien ce projet

Résoudre un problème réel, rencontré par les équipes du sponsor.

Organisé par le Club Informatique (KI) des Ponts, le concours KIRO est une épreuve de 6 heures, qui se déroule par équipes de trois participants, et consiste en la résolution informatique d’un sujet de recherche opérationnelle proposé par le sponsor de l’évènement (cette année, la SNCF). Plus qu’un simple concours au sein d’une école, l’épreuve a l’ambition de s’inscrire clairement dans la formation d’ingénieur, en proposant un challenge à la fois innovant et ancré dans des enjeux réels d’entreprise.

Après Renault l’année dernière, c’est la SNCF qui a accepté de sponsoriser l’événement cette année.  En tant que grande entreprise investie dans les enjeux d’optimisation et de modernisation de leurs réseaux, la SNCF, proposera durant cette épreuve, des défis qui seront à la hauteur des ingénieurs de demain.

Le déroulement du concours
KIRO

Le concours se déroulera le 6 mai 2021 à la fois sur Discord, aux Ponts, et à Télécom Paris, de 12h à 18h, puis sera suivi d’une remise des prix à la maison des Ponts à 20h.
Il est possible de s’inscrire au concours sur le site dédié : kiro.enpc.org, jusqu’au 4 mai inclus. N’hésitez pas, inscrivez-vous !

Ouvert à tous, orienté pour les étudiants

Le concours est ouvert à tous et est complètement gratuit, mais il s’oriente particulièrement  vers les étudiants en formation d’ingénieur. Cela de par les thèmes abordés au cours de l’épreuve, la qualité du sponsor, ou encore les prix à gagner, disponibles exclusivement pour les étudiants.

Une 4ème édition, adaptée aux normes sanitaires

Malgré les conditions sanitaires actuelles, qui rendent difficile l’organisation d’événements d’une telle ampleur dans un format présentiel, les étudiants ont su s’adapter pour proposer non seulement une version à distance sur Discord, mais aussi une version physique sur le campus des Ponts, ainsi que sur celui de Télécom Paris, afin de toucher un public le plus large possible.

Plusieurs lots à gagner pour les étudiants gagnants

Le concours propose pas moins de 3000€ à gagner pour les équipes d’étudiants qui participent. La première équipe se verra récompensée de 1500€, 1000€ seront attribués pour la deuxième équipe, et 500€ pour la troisième. Pour ne pas décourager les étudiants de première année, par nature désavantagés par rapport à ceux de deuxième année, le concours remettra également des iPads pour la première équipe de première année des Ponts.

Facebook : KIRO

Le projet humanitaire 2020 Dévelop’Ponts Kalaiya, soutenu par la Fondation, est terminé !

By | Actualités, Étudiants

Projet Kalaiya 2020

En résumé

Motivés par la volonté de palier un besoin urgent et d’avoir un impact durable, Develop’Ponts a décidé de se lancer dans le projet de reconstruction d’une école au Népal qui avait été détruite par des séismes. Mais la crise sanitaire mondiale les a amené à reconsidérer leur projet qui n’était alors plus une priorité pour le district de Bara, une des régions les plus pauvres du Népal dans laquelle ils s’étaient engagés à financer la reconstruction de l’école. Develop’Ponts a alors saisi cette occasion pour apporter un aide décisive à la communauté locale dans la lutte contre la Covid-19.

La Fondation soutient les projets humanitaires étudiants depuis 2017

Dévelop'Ponts

L’équipe de Develop’ponts composée de 8 étudiants s’est impliquée à chaque stade du projet, de la phase de préparation à la finalisation du projet. Grâce à Mohan Dangal, leur intermédiaire népalais, ils ont pu collaborer avec l’association locale Protection Népal afin de mener à bien l’installation des postes de lavage de mains.

Découvrir Develop'Ponts

Le projet

Le projet consistait à l’installation et la mise en place de 13 postes de lavage de mains dans des espaces publics stratégiques du district de Bara, avec un stock initial de savon. Un projet qui a nécessité 936 817 Nepalese Rupee, soit 6 839€.

Les 13 postes sont situés dans 12 municipalités différentes, dont 11 municipalités rurales et une municipalité urbaine. 4 de ces postes sont installés dans des écoles, dont une école primaire accueillant plusieurs centaines d’élèves dans la municipalité rurale de Prasauni, ou encore sur le campus de Ram Raja College (établissement d’enseignement supérieur de Kalaiya).

L’objectif

Ces choix d’implantation sont justifiés par la fréquentation de ces lieux et l’exposition du personnel qui y travaille.
En plus de permettre à tous de se laver les mains régulièrement, ces postes comprendront des panneaux expliquant les gestes et pratiques sanitaires à suivre, afin de mieux informer la population.

Ce projet répond à un besoin urgent dans un contexte de crise mais il a également un impact à moyen et long terme. Il permettra en effet d’améliorer les conditions sanitaires dans les lieux publics où les postes seront installés, ce qui est notamment un point important dans les écoles.

« Au nom de notre équipe humanitaire, je remercie encore la Fondation pour son soutien et son aide tout au long de ce projet. »
« Nous remercions tous les donateurs qui ont rendu cette belle initiative possible grâce à leur générosité. »

ThomasTrésorier de Dévelop'Ponts

Comment s’est déroulé le projet ?

En amont de l’implémentation, l’équipe de l’École des Ponts s’est chargée de lever les fonds nécessaires par le biais de la Fondation, de l’entreprise BEEE(Bureau d’Etudes Eysseric Environnement), des associations PEP (Ponts Étude Projet), Forum Trium, du BDE (bureau des élèves) et de la plateforme GoFundMe. Ils ont préparés leur projet, en définissant avec Protection Nepal un contrat de partenariat clarifiant les objectifs du projet, le calendrier, le budget et les outils de suivi à distance par l’équipe. Au total, le projet a nécessité 936 817 NPR, soit 6839€.

Pendant toute l’installation des postes, toute l’équipe de Develop’Ponts est restée très impliquée : échange avec les fabricants, suivi et coordination de toutes les installations via des échanges avec leurs partenaires sur place.
Les premiers postes de lavages de mains ont été posés en Novembre 2020 puis la totalités des 13 postes de lavages de mains ont été posés en décembre 2020.

A la fin du projet en janvier 2021, Dévelop’Ponts a participé à l’audit social pour faire le bilan du projet, recevoir les témoignages des bénéficiaires de ces postes de lavages et se rendre compte de l’efficacité du projet.

Je vis dans le district de Bara, j’ai une femme et deux enfants. Le monde entier subit la pandémie de la COVID-19 et pour nous en protéger, nous portons des masques, nous respectons la distanciation sociale. Mais se laver les mains est aussi très important. Pour se protéger du virus, il faut se laver les mains plus de 10 fois par jour. Il est donc nécessaire que nous ayons des espaces à cet effet dans les lieux publics comme la Karaiyamai Rural Municipality. Ce travail a été réalisé par une association et cela permet d’aider à la lutte contre la propagation du virus. Je suis ravi que cet espace de lavage de main ait été installé dans mon lieu de travail ! Je tiens à remercier Dévelop’Ponts pour être venu en 5 aide à l’installation de ces espaces dans le district de Bara en collaboration avec Protection Népal et la municipalité de Karaiyamai. “

Surendra Chaudhary

“ Je vis également dans le district de Bara avec mes parents, mes deux sœurs et mon frère. J’étudie à l’école primaire de Bengha Sah, à Prasauni. En temps de pandémie mondiale comme la COVID-19, tout le monde doit pouvoir se protéger du virus. Par exemple, à l’école, où beaucoup d’élèves viennent travailler ensemble puis rentrent chez eux, on doit pouvoir se laver les mains en plus de porter un masque et de se tenir à distance. Cela nous permet de travailler ensemble tout en limitant la contamination par le coronavirus. Je voudrais dire merci à l’association Dévelop’Ponts en France et Protection Népal pour avoir permis l’installation de ces espaces. On se sent plus en sécurité ! “

Rupsana Khatun
Contacts

Suivez le projet sur les  réseaux  sociaux de Dévelop’Ponts :

Témoignage Aide Covid-19

By | Non classé

Anonyme

Comme s’est passé le 1er confinement pour vous, quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
Cela a été très stressant, j’étais à la recherche d’un stage, je n’avais pas de logement garanti à partir de septembre, je vivais de mes épargnes, j’ai essayé d’être le plus économe possible. Je ne mangeais qu’avec 70€ par mois, ce n’est pas une bonne expérience. Après j’ai trouvé un stage grâce au faite qu’une petite entreprise habituée à recruter depuis mon master, a contacté mon directeur de master pour une offre.

Comment tes cours se sont-ils passés pendant la période du confinement ?
Nous avions cours en ligne, on avait des travaux de groupe et ce n’était pas pratique en ligne. Des cours ont changé de forme, ils étaient destinés à être en groupe au début et ne l’étaient plus.

Vous avez bénéficié d’une aide exceptionnelle de l’École financée par les donateurs de la Fondation des Ponts, qu’est-ce que cela a changé pour vous ?
Cette aide était très appréciable, je vous remercie infiniment, c’est 40% de ce que je dépensais pendant un mois.

Avez-vous pu rester en contact avec la communauté des Ponts / vos camarades pendant cette période ? Cela vous a-t-il aidé ?
J’étais en contact avec quelques camarades de classe, j’étais un peu isolé en fait mais c’était mieux que rien.

Est-ce que votre projet professionnel a été modifié en raison de cette crise ?
J’ai postulé plus que 70 fois durant la période désespérée du premier
confinement, mais vers la fin du stage j’ai reçu des offres de la part de l’École, j’ai choisi celle qui avait une chance de se transformer en une embauche, actuellement on ne trouvent pas d’opportunités à cause du covid, ce fut le bon choix finalement.

Témoignage Aide Covid-19

By | Non classé

Anonyme

Pendant le premier confinement j’essayer de trouver un stage mais cela a été difficile à cause de la situation actuelle. Cela a été très dure surtout que je le passait loin de ma famille. Cette aide m’a beaucoup aidé car je comptais démarrer mon stage à cette période qui était censé être rémunéré pour couvrir mes charges de loyer,.. Je devais terminer mon master au mois de septembre alors que maintenant, je vais faire ma soutenance en décembre.

Témoignage Aide Covid-19

By | Non classé

Anonyme

Comme s’est passé le 1er confinement pour vous, quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
J’ai dû repartir en urgence à Montréal pour me confiner. J’ai eu à réserver 4 billets de correspondances en avion pour éviter de payer plus de 3000 euros. Une fois sur place, j’ai eu à m’isoler dans un sous-sol pendant 14 jours selon la loi canadienne. Par la suite, j’ai eu du mal à trouver un logement pour le reste du confinement car ma famille n’avait pas de place pour moi. J’ai donc dû me trouver un logement en urgence tout en assumant toujours mon loyer en France. J’ai également continué à suivre mes cours en ligne avec un décalage horaire de 6 heurs en me levant à 3h du matin chaque jour et en me couchant très tôt (avec des colocataires en décalé). Finalement, je suis rentrée en France au début de l’été pour compléter mon stage d’été qui ne pouvait se faire à distance.

Comment tes cours se sont-ils passés pendant la période du confinement ?
J’ai pu maintenir mes bons résultats. Les travaux d’équipes étaient plus compliqués avec le décalage horaire et mes conditions de confinement moins qu’optimales. Les outils n’étaient pas toujours très adaptés et suivre de longs cours magistraux en visio à 3h du matin pas très évident pour la concentration.

Vous avez bénéficié d’une aide exceptionnelle de l’École financée par les donateurs de la Fondation des Ponts, qu’est-ce que cela a changé pour vous ?
Cette aide m’a permis d’absorber une partie des dépenses « surprise » que la pandémie a engendrée. C’est-à-dire, le montant des billets d’avion imprévus pour rentrer dans mon pays d’origine. Ça a réellement eu un impact positif sur mon niveau de stress considérant que je finance seule mes études depuis mes 16ans et que j’ai souvent un budget assez serré à respecter. Je savais que ces deux années de double-diplôme en France demanderait un budget deux fois plus élevé que mes études à Montréal au vu du coût de la vie et des allers-retours en avion mais je n’étais pas prête pour une pandémie mondiale ! Comme tout le monde je pense.

Avez-vous pu rester en contact avec la communauté des Ponts / vos camarades pendant cette période ? Cela vous a-t-il aidé ?
J’ai eu plus de mal à garder contact pour plusieurs raisons : le décalage horaire, le fait qu’aucun de mes collègues ne soient originaires du Canada et que je n’ai pas eu beaucoup de temps pour développer des amitiés en France avant le confinement.

Est-ce que votre projet professionnel a été modifié en raison de cette crise ?
Pas énormément. J’ai pu maintenir mon stage d’été et mon PFE dans le domaine qui m’intéresse.

Témoignage Aide Covid-19

By | Non classé

Anonyme

Comment s’est passé le 1er confinement pour vous, quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
J’ai passé le premier confinement dans mon logement étudiant CROUS, étant étranger et n’ayant pas d’autre résidence en France. Ce qui n’était pas très aisé, ni psychologiquement, ni financièrement. Mon stage de fin d’études a été reporté, et il était même probable qu’il ne soit plus assuré.

Comment tes cours se sont-ils passés pendant la période du confinement ?
Juste avant le confinement, nous avions bouclé la majorité de nos cours. Le cours restant s’est fait en distanciel, en plus des partiels (dont un devoir libre).

Vous avez bénéficié d’une aide exceptionnelle de l’École financée par les donateurs de la Fondation des Ponts, qu’est-ce que cela a changé pour vous ?
Cela m’a aidé à surmonter les difficultés financières liées à mon report de stage, et à la crise COVID.

Est-ce que votre projet professionnel a été modifié en raison de cette crise ?
Alors que j’en suis presque à la fin de mon stage de fin d’études, je cherche un CDI dans un environnement qui n’est pas très propice aux embauches. La majorité des entreprises ont gelé leurs recrutements, d’autant plus qu’elles restent frileuses à embaucher des personnes en sortie d’école.

Témoignage Aide Covid-19

By | Non classé

Anonyme

Comme s’est passé le 1er confinement pour vous, quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
C’était une période un peu difficile, avec plein de doutes surtout qu’elle a coïncidé avec la recherche de stage de fin d’études et des projets de groupe et donc ce n’était pas facile de coordonner, d’échanger avec l’ensemble des membres.

Comment tes cours se sont-ils passés pendant la période du confinement ?
Les cours se sont bien passés, les professeurs et la direction ont fait un effort considérable de communication. Il y’avait parfois un manque de motivation mais en général c’était bien.

Vous avez bénéficié d’une aide exceptionnelle de l’École financée par les donateurs de la Fondation des Ponts, qu’est-ce que cela a changé pour vous ?
Cette aide m’a fait du bien tant psychologiquement, puisqu’elle m’a permis de me sentir que je ne suis pas seul face à la situation difficile, mais aussi financièrement. Je tiens à remercier énormément la Fondation des ponts et les donateurs.

Avez-vous pu rester en contact avec la communauté des Ponts / vos camarades pendant cette période ? Cela vous a-t-il aidé ?
Oui, j’habitais à la maison des mines et des ponts et ceci m’a permis d’être en contact avec mes camarades de promo. Ceci m’a aidé puisqu’on échangeait entre nous.

Est-ce que votre projet professionnel a été modifié en raison de cette crise ?
Heureusement non, j’ai pu décrocher un stage qui correspond parfaitement à mes attentes et qui se passe bien.

Témoignage Aide Covid-19

By | Non classé

Xuan-Thanh MAI

Double diplôme de Hanoï 2022

Comme s’est passé le 1er confinement pour vous, quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
En effet, j’ai surtout rencontré des difficultés concernant l’alimentation. A cause de la fermeture de la cantine, on a dû préparer pour tous les repas et cela revenait plus cher.

Comment tes cours se sont-ils passés pendant la période du confinement ?
Les cours se sont pas mal passés. Il y avait seulement de petites difficultés pour discuter, soit avec mes professeurs, soit avec mes camarades en groupe.

Vous avez bénéficié d’une aide exceptionnelle de l’École financée par les donateurs de la Fondation des Ponts, qu’est-ce que cela a changé pour vous ?
J’ai pu payer ce dont j’avais besoin et j’ai pu finir ma première année en France. Ce soutien m’a aidé en attendant ma convention de stage.

Avez-vous pu rester en contact avec la communauté des Ponts / vos camarades pendant cette période ? Cela vous a-t-il aidé ?
Oui. Je suis resté en contact avec mes camarades, la communauté des Ponts et mon parrain de Ponts Alumni. J’ai reçu des aides concernant l’administration du renouvellement de mon titre de séjour.

Est-ce que votre projet professionnel a été modifié en raison de cette crise ?
Pour l’instant, il n’y a pas de changement par rapport à mon projet professionnel. Cependant, j’ai vu que cette crise ne s’est pas arrêtée. Donc, je ne sais pas ce qui peut encore se passer.

Témoignage Aide Covid-19

By | Non classé

Oussama NEQROUZ

Master SMCD 2020

Comme s’est passé le 1er confinement pour vous, quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
Mon stage a été suspendu et je me suis retrouvé sans ressources pendant 2 mois.

Comment tes cours se sont-ils passés pendant la période du confinement ?
J’étais en stage, je n’avais pas de cours pendant le confinement.

Vous avez bénéficié d’une aide exceptionnelle de l’École financée par les donateurs de la Fondation des Ponts, qu’est-ce que cela a changé pour vous ?
Grace à votre aide j’ai pu payer le loyer des deux mois de confinement ainsi que mes autres charges.

Avez-vous pu rester en contact avec la communauté des Ponts / vos camarades pendant cette période ? Cela vous a-t-il aidé ?
Je parlais avec mes collègues de classe, et avec d’autres élèves de l’école.

Est-ce que votre projet professionnel a été modifié en raison de cette crise ?
J’ai pu terminer mon stage après le confinement,malheuresement ce dernier n’a pas abouti à une opportunité d’embauche à cause de la crise économique liée au covid-19.

 

Je tiens à remercier encore une fois la fondation pour l’aide que j’ai reçu pendant le confinement et qui m’a vraiment aidé a surmonter cette période difficile.

Témoignage Aide Covid-19

By | Non classé

Adam POSTAL

Master Transition Energétique et Territoires 2019/2020

Comme s’est passé le 1er confinement pour vous, quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
Mon stage qui devait commencer le 1er avril a été repoussé à septembre alors que j’avais déjà emménagé dans mon appartement en Belgique, c’était donc un peu compliqué financièrement. Comme tout le monde c’était également compliqué de ne pas voir les amis et les proches.

Comment tes cours se sont-ils passés pendant la période du confinement ?
La fin des cours avant avril s’est bien passée étant donné qu’ils étaient déjà en partie à distance et que l’organisation a bien suivi pour adapter les derniers rendus.

Vous avez bénéficié d’une aide exceptionnelle de l’École financée par les donateurs de la Fondation des Ponts, qu’est-ce que cela a changé pour vous ?
L’aide financière m’a permis de passer cette période plus sereinement au niveau financier pour payer les dépenses du quotidien (courses, loyer, charges).

Avez-vous pu rester en contact avec la communauté des Ponts / vos camarades pendant cette période ? Cela vous a-t-il aidé ?
Etant donné que la promotion du master était très réduite, on a pu prendre des nouvelles de tout le monde et on a pu échanger sur l’adaptation de nos stages respectifs. Les responsables du master nous ont aussi rassuré sur la tenue de notre stage et l’adaptation de l’organisation sur les retards induits.