Category

Étudiants

Résultat du concours Projets d’élèves des Ponts 2021

By | Actualités, Étudiants

#PEP

Cette période exceptionnelle pour nous tous a eu le mérite de révéler le lien intergénérationnel qui unit les différentes promotions des Ponts. Afin de perpétuer cet élan, et l’inscrire aussi bien symboliquement qu’utilement dans la durée, la Fondation des Ponts lance le programme "Projet d'élèves des Ponts - PEP".

Chaque année, nous financerons un projet parmi ceux proposés par les élèves des Ponts, et dont l'objectif est de répondre à un besoin des étudiants (amélioration de la vie étudiante, formation, diversité, culture), en lien avec les missions de la Fondation.

Et ce sont les donateurs qui désigneront le projet soutenu par la Fondation des Ponts, en votant pour le projet de leur choix.

Formation aux gestes de premiers secours

74%

Vélo'ponts

26%

Félicitation au projet de formation aux gestes de premiers secours qui remporte notre concours de projets d’élèves des Ponts – #PEP ! La Fondation est très heureuse de soutenir ce projet ! Cela permettra aux élèves d’acquérir des compétences et des connaissances pour pouvoir porter secours aux personnes qui en on besoin.

En savoir plus sur les projets proposés par les étudiants cette année :

Par Ines Larroche

Formation aux gestes de premiers secours

En France, quatre survivants sur cinq ont bénéficié de gestes réalisés par les premiers présents sur le lieu de l’accident. 40 000 français décèdent de traumatismes non intentionnels chaque année (accidents domestiques, de la route, du sport…). Connaître les bonnes pratiques en cas d’accident peut limiter les lésions irréversibles et même sauver des vies.

Objectif : Acquérir des compétences et des connaissances pour pouvoir porter secours

En permettant aux étudiants des Ponts de se former aux gestes de premiers secours, la Fondation des Ponts réaliserait un acte solidaire et citoyen. La jeunesse peut sauver des vies.

En savoir plus
Par Develop'Ponts

Vélo'ponts

Un des aspects du campus que l'on peut essayer d'améliorer est celui de la mobilité. La plupart des élèves vivent sur le campus, et ont la possibilité d'étudier, de faire les courses, de faire du sport ou de manger à proximité de celui-ci. Le campus se situe à proximité d'une station de RER. Il est donc possible d'être à pied la plupart du temps et il n'est pas nécessaire d'être motorisé. Mais parfois, il arrive que nous ayons besoin de se déplacer plus loin, pour donner un cours, faire des courses dans des magasins spécifiques. Seulement, apporter un vélo personnel dans le seul but de ces éventuelles sorties est souvent compliqué pour les élèves habitants le plus loin.

Objectif : Proposer aux élèves des vélos en libre service, afin que chacun puisse se déplacer ponctuellement à vélo sans avoir besoin d'apporter un vélo personnel. Cela faciliterait la mobilité et les conditions de transport des étudiants.

Si vous voulez participer à un projet solidaire et directement utile à la vie du campus de l'École des Ponts ParisTech, votre soutien à notre projet serait très apprécié.

En savoir plus

Le programme PER continue d’accueillir de nombreux étudiants

By | Actualités, Étudiants
La Fondation soutient le programme PER depuis sa création !

Le PER est destiné à l’accueil d’étudiants en grande précarité – exilés de leur pays d’origine* – au sein de l’École des Ponts. Ses deux objectifs sont d’accompagner la professionnalisation via la reprise d’études et de faciliter l’insertion sociale et culturelle. L’enseignement du français et l’accompagnement personnalisé y tiennent donc une place essentielle. Il s’agit d’un « programme passerelle » qui ne délivre pas de diplôme, mais permet de développer des compétences pour construire un projet de professionnalisation ou de reprise d’études supérieures, et l’obtention d’une certification de niveau de français.

Impulsé en 2016 par des élèves de l’École des Ponts ParisTech, membres de l’association solidaire Dévelop’Ponts, et reposant sur l’engagement bénévole de quelques personnes, le programme d’accueil pour les étudiants réfugiés (PER) est maintenant porté par un ensemble d’acteurs de l’École, qui en assurent conjointement le bon fonctionnement.

Un programme et des formats de cours spécifiques ont été élaborés pour la promotion du PER, en appui sur les compétences en ingénierie de la formation FLE (département Français Langue Etrangère) de l’École. Au fil des années, ce programme a évolué et s’est complété, en appui sur un référentiel de formation élaboré. En complément de ces cours spécifiques de FLE, des cours d’anglais, des ateliers de mathématique, d’informatique et de maitrise de logiciels spécialisés (AutoCad, Catia…), ainsi que des cours de la formation d’ingénieurs sont accessibles aux étudiants du PER.

90
bénévoles de l’École en 2020-2021
86
étudiants accueillis depuis le début du programme
60
de taux d’insertion à la suite du programme
15
nationalités différentes depuis le début du programme

Ce programme a vraiment changé ma vie professionnelle. Grâce à ce programme j'ai pu suivre mes études et j’ai pu intégrer une grande école en France : l'ESTP (École Spéciale des Travaux Publics). J'ai réalisé tout ça grâce à l'équipe géniale de PER ! Les professeurs sont vraiment sympathiques et ils sont disponibles pour la moindre des questions et ils sont ici pour vous et pour vous aider à atteindre vos rêves. Ils font ça avec plaisir.

Mohamed

C’était une porte d'espoir qui s'est ouverte sur moi. Grâce à ce programme j’ai pu être accepté en master à CY Cergy Paris Université et j'ai trouvé un stage d'une durée de 6 mois chez VINCI Construction France. Ce programme m’a permis d’arriver à mes objectifs. Je n'oublierai jamais la gentillesse et l’implication des responsables et fondateurs de ce programme, de tout cœur je vous remercie.

Said

« Ce programme était une très bonne opportunité pour suivre les cours en génie civil pour me remettre à niveau. Il m’a permis de me familiariser avec la vie étudiante en France, le déroulement des cours... »

Momin

Grâce au PER, j’ai trouvé des amis aux Ponts, je suis accepté à l’université Paris Dauphine en Master 2 Informatique, et bien sûr mon niveau de français a beaucoup progressé (j’ai eu le résultat de TCF niveau B2, alors qu’avant ce programme mon niveau était A2)

Agus

Coordonner ce programme depuis 5 ans a constitué une expérience exceptionnelle, tant professionnelle qu'humaine. La réponse pédagogique que l'Ecole propose devant cet enjeu sociétal s'est construite grâce aux compétences en interne et avec l'expérience acquise, elle fait maintenant référence. L'engagement des très nombreux bénévoles, de l'équipe du PER et des anciens élèves de l'Ecole témoigne de toute la mobilisation d'une communauté au service du projet de ces étudiants.

Sandrine CourchinouxCoordinatrice pédagogique
En appui sur les résultats encourageants de 2019-2020, la 4e édition du PER a pu être réalisée en 2020-2021, toujours grâce aux subventions attribuées par l'Agence universitaire de la Francophonie et la Fondation des Ponts, en complément de l’implication humaine, matérielle et financière de l’École des Ponts ParisTech.

Le PER a accueilli un groupe de 19 nouveaux étudiants et un étudiant francophone. Le PER fonctionne également grâce aux actions de bénévolat/d’engagement volontaire. Cette structuration plus solide a permis depuis 2018 de fédérer davantage au sein de l’École : ce sont maintenant plus de 90 acteurs enseignants, administratifs, étudiants, Alumni et associatifs qui coopèrent et portent le PER, signe d’une meilleure intégration et d’une plus grande connaissance du dispositif au sein de l’École.

Et les résultats sont là ! Ainsi sur cette dernière année nous avons pu observer :

  • Une progression des niveaux de français : progression du niveau de français des étudiants entre leur niveau d’arrivée et leur niveau de sortie (la grande majorité des étudiants atteignent un niveau B1 ou supérieur)

  • Une insertion professionnelle et académique positive (les programmes d’accueil similaires en France, indiquent un taux d’insertion de 20% en moyenne. Le PER dépasse les 60% sur les 5 promotions et les 70% pour les trois dernières années)

  • La mixité s’est renforcée (20% de femmes, ce qui est en adéquation avec la moyenne pour les élèves-ingénieurs de l’École)

  • Un nombre de nationalités croissant est représenté (de 3 dans la promotion 2016 à 7 en 2020-2021)
  • Un accompagnement personnalisé consolidé par les enseignants de Français Langues Etrangères (FLE) pour toutes les questions des étudiants du programme et un renforcement du suivi des étudiants, qui a permis un très fort taux d’assiduité malgré les grèves et le confinement

Inscrire le PER dans une certaine continuité et le rendre pérenne implique de définir une équipe fixe qui en assure le pilotage et le développement (enseignement du français, recherche de financements, benchmark, analyse et bilans, amélioration continue, communication sur le programme…). Le PER est maintenant dans une phase de maturité. Mais sa stabilité financière demeure précaire (mobilité des membres de l’équipe, manque de visibilité sur certains financements).

Pour cela, le PER a besoin de votre soutien afin de continuer d’instaurer ce beau projet solidaire dans la durée.

Nationalités représentées dans le programme : Afghanistan, Bangladesh, Colombie, Congo, Ethiopie, Erythrée, Guinée, Indonésie, Irak, Iran, Soudan, Syrie, Turquie, Venezuela, Yémen.

Félicitations à Cheikh Ibrahima Ndiaye, lauréat du Prix du Mastérien 2020

By | Actualités, Étudiants

Chaque année, la Fondation remet un prix récompensant un élève en formation de Mastère Spécialisé® à l’École des Ponts pour la qualité de son parcours, ainsi que la cohérence de son projet professionnel.

Cette année, le lauréat est Cheikh Ibrahima Ndiaye, félicitations !

Cheikh Ibrahima Ndiaye est directeur de projets chez SNCF Réseau et a effectué un Mastère Spécialisé « systèmes de transports ferroviaires et urbains » au sein de l’École des Ponts ParisTech. Son projet professionnel, exposé avec clarté et enthousiasme, est apparu très cohérent. Le jury à particulièrement apprécié son ambition et la construction de son projet professionnel autour d’objectifs bien pensés.

Il est également co-président de l’association Afrique Mobilités qui vise à promouvoir des solutions de transports modernes, durables et adaptées au contexte Africain.

Témoignage de Youri Pascal-Abdellaoui, bénéficiaire d’une bourse

By | Actualités, Entreprises, Étudiants
82 bourses ont été reversées en 2020

Bénéficiaire d’une bourse de la Fondation des Ponts, financée dans le cadre de la chaire "Solutions innovantes pour un habitat durable et responsable" soutenue par Saint Gobain.

En 2019, la Fondation a attribué 77 bourses (18 de plus qu’en 2018) qui ont permis aux étudiants de poursuivre leurs études en toute sérénité. Grâce aux dons de ses anciens élèves & amis de la Fondation, mais également au soutien précieux de nombreux partenaires entreprises (ici Saint Gobain), la Fondation accompagne les étudiants dans leur scolarité et leur projet professionnel.

Youri Pascal-Abdellaoui est un élève ingénieur arrivé en 3eme année à l’Ecole des Ponts ParisTech (département Génie Civil et Construction). Il a également effectué le Master AMMS (Analyse multi-échelles pour les matériaux et des structures). Il a été bénéficiaire d’une bourse de la Fondation des Ponts, financée dans le cadre de la chaire “Solutions innovantes pour un habitat durable et responsable” soutenue par Saint Gobain, partenaire de longue date de la Fondation des Ponts.

Youri poursuit actuellement son parcours en thèse chez EDF R&D Paris Saclay. Thèse en simulation numérique en mécanique des structures et fluides.

La Fondation soutien KIRO, un concours de recherche opérationnelle organisé par des élèves des Ponts

By | Actualités, Étudiants, Non classé
La Fondation soutien ce projet

Résoudre un problème réel, rencontré par les équipes du sponsor.

Organisé par le Club Informatique (KI) des Ponts, le concours KIRO est une épreuve de 6 heures, qui se déroule par équipes de trois participants, et consiste en la résolution informatique d’un sujet de recherche opérationnelle proposé par le sponsor de l’évènement (cette année, la SNCF). Plus qu’un simple concours au sein d’une école, l’épreuve a l’ambition de s’inscrire clairement dans la formation d’ingénieur, en proposant un challenge à la fois innovant et ancré dans des enjeux réels d’entreprise.

Après Renault l’année dernière, c’est la SNCF qui a accepté de sponsoriser l’événement cette année.  En tant que grande entreprise investie dans les enjeux d’optimisation et de modernisation de leurs réseaux, la SNCF, proposera durant cette épreuve, des défis qui seront à la hauteur des ingénieurs de demain.

Le déroulement du concours
KIRO

Le concours se déroulera le 6 mai 2021 à la fois sur Discord, aux Ponts, et à Télécom Paris, de 12h à 18h, puis sera suivi d’une remise des prix à la maison des Ponts à 20h.
Il est possible de s’inscrire au concours sur le site dédié : kiro.enpc.org, jusqu’au 4 mai inclus. N’hésitez pas, inscrivez-vous !

Ouvert à tous, orienté pour les étudiants

Le concours est ouvert à tous et est complètement gratuit, mais il s’oriente particulièrement  vers les étudiants en formation d’ingénieur. Cela de par les thèmes abordés au cours de l’épreuve, la qualité du sponsor, ou encore les prix à gagner, disponibles exclusivement pour les étudiants.

Une 4ème édition, adaptée aux normes sanitaires

Malgré les conditions sanitaires actuelles, qui rendent difficile l’organisation d’événements d’une telle ampleur dans un format présentiel, les étudiants ont su s’adapter pour proposer non seulement une version à distance sur Discord, mais aussi une version physique sur le campus des Ponts, ainsi que sur celui de Télécom Paris, afin de toucher un public le plus large possible.

Plusieurs lots à gagner pour les étudiants gagnants

Le concours propose pas moins de 3000€ à gagner pour les équipes d’étudiants qui participent. La première équipe se verra récompensée de 1500€, 1000€ seront attribués pour la deuxième équipe, et 500€ pour la troisième. Pour ne pas décourager les étudiants de première année, par nature désavantagés par rapport à ceux de deuxième année, le concours remettra également des iPads pour la première équipe de première année des Ponts.

Facebook : KIRO

Le projet humanitaire 2020 Dévelop’Ponts Kalaiya, soutenu par la Fondation, est terminé !

By | Actualités, Étudiants

Projet Kalaiya 2020

En résumé

Motivés par la volonté de palier un besoin urgent et d’avoir un impact durable, Develop’Ponts a décidé de se lancer dans le projet de reconstruction d’une école au Népal qui avait été détruite par des séismes. Mais la crise sanitaire mondiale les a amené à reconsidérer leur projet qui n’était alors plus une priorité pour le district de Bara, une des régions les plus pauvres du Népal dans laquelle ils s’étaient engagés à financer la reconstruction de l’école. Develop’Ponts a alors saisi cette occasion pour apporter un aide décisive à la communauté locale dans la lutte contre la Covid-19.

La Fondation soutient les projets humanitaires étudiants depuis 2017

Dévelop'Ponts

L’équipe de Develop’ponts composée de 8 étudiants s’est impliquée à chaque stade du projet, de la phase de préparation à la finalisation du projet. Grâce à Mohan Dangal, leur intermédiaire népalais, ils ont pu collaborer avec l’association locale Protection Népal afin de mener à bien l’installation des postes de lavage de mains.

Découvrir Develop'Ponts

Le projet

Le projet consistait à l’installation et la mise en place de 13 postes de lavage de mains dans des espaces publics stratégiques du district de Bara, avec un stock initial de savon. Un projet qui a nécessité 936 817 Nepalese Rupee, soit 6 839€.

Les 13 postes sont situés dans 12 municipalités différentes, dont 11 municipalités rurales et une municipalité urbaine. 4 de ces postes sont installés dans des écoles, dont une école primaire accueillant plusieurs centaines d’élèves dans la municipalité rurale de Prasauni, ou encore sur le campus de Ram Raja College (établissement d’enseignement supérieur de Kalaiya).

L’objectif

Ces choix d’implantation sont justifiés par la fréquentation de ces lieux et l’exposition du personnel qui y travaille.
En plus de permettre à tous de se laver les mains régulièrement, ces postes comprendront des panneaux expliquant les gestes et pratiques sanitaires à suivre, afin de mieux informer la population.

Ce projet répond à un besoin urgent dans un contexte de crise mais il a également un impact à moyen et long terme. Il permettra en effet d’améliorer les conditions sanitaires dans les lieux publics où les postes seront installés, ce qui est notamment un point important dans les écoles.

« Au nom de notre équipe humanitaire, je remercie encore la Fondation pour son soutien et son aide tout au long de ce projet. »
« Nous remercions tous les donateurs qui ont rendu cette belle initiative possible grâce à leur générosité. »

ThomasTrésorier de Dévelop'Ponts

Comment s’est déroulé le projet ?

En amont de l’implémentation, l’équipe de l’École des Ponts s’est chargée de lever les fonds nécessaires par le biais de la Fondation, de l’entreprise BEEE(Bureau d’Etudes Eysseric Environnement), des associations PEP (Ponts Étude Projet), Forum Trium, du BDE (bureau des élèves) et de la plateforme GoFundMe. Ils ont préparés leur projet, en définissant avec Protection Nepal un contrat de partenariat clarifiant les objectifs du projet, le calendrier, le budget et les outils de suivi à distance par l’équipe. Au total, le projet a nécessité 936 817 NPR, soit 6839€.

Pendant toute l’installation des postes, toute l’équipe de Develop’Ponts est restée très impliquée : échange avec les fabricants, suivi et coordination de toutes les installations via des échanges avec leurs partenaires sur place.
Les premiers postes de lavages de mains ont été posés en Novembre 2020 puis la totalités des 13 postes de lavages de mains ont été posés en décembre 2020.

A la fin du projet en janvier 2021, Dévelop’Ponts a participé à l’audit social pour faire le bilan du projet, recevoir les témoignages des bénéficiaires de ces postes de lavages et se rendre compte de l’efficacité du projet.

Je vis dans le district de Bara, j’ai une femme et deux enfants. Le monde entier subit la pandémie de la COVID-19 et pour nous en protéger, nous portons des masques, nous respectons la distanciation sociale. Mais se laver les mains est aussi très important. Pour se protéger du virus, il faut se laver les mains plus de 10 fois par jour. Il est donc nécessaire que nous ayons des espaces à cet effet dans les lieux publics comme la Karaiyamai Rural Municipality. Ce travail a été réalisé par une association et cela permet d’aider à la lutte contre la propagation du virus. Je suis ravi que cet espace de lavage de main ait été installé dans mon lieu de travail ! Je tiens à remercier Dévelop’Ponts pour être venu en 5 aide à l’installation de ces espaces dans le district de Bara en collaboration avec Protection Népal et la municipalité de Karaiyamai. “

Surendra Chaudhary

“ Je vis également dans le district de Bara avec mes parents, mes deux sœurs et mon frère. J’étudie à l’école primaire de Bengha Sah, à Prasauni. En temps de pandémie mondiale comme la COVID-19, tout le monde doit pouvoir se protéger du virus. Par exemple, à l’école, où beaucoup d’élèves viennent travailler ensemble puis rentrent chez eux, on doit pouvoir se laver les mains en plus de porter un masque et de se tenir à distance. Cela nous permet de travailler ensemble tout en limitant la contamination par le coronavirus. Je voudrais dire merci à l’association Dévelop’Ponts en France et Protection Népal pour avoir permis l’installation de ces espaces. On se sent plus en sécurité ! “

Rupsana Khatun
Contacts

Suivez le projet sur les  réseaux  sociaux de Dévelop’Ponts :

Une mobilisation exceptionnelle en 2020

By | Actualités, Étudiants, Mobilisation
Premier don de promotion en l’honneur de Michel Ramis
A situation exceptionnelle, fonds de soutien exceptionnel, mobilisation exceptionnelle
A chaque besoin de l’École, la Fondation est là, grâce à vous !

Une mobilisation exceptionnelle en 2020

2020 aura été une année particulière à bien des égards. Pour notre Fondation, elle fut marquée par un formidable élan de générosité de toute la communauté, notamment pour apporter un soutien décisif aux étudiants touchés par les conséquences de la pandémie.

Avec une augmentation de 65 % par rapport à 2019, ce sont 486 dons qui ont été reçus de la part des particuliers, pour un montant total de 308 320 €, une première depuis la création de la Fondation en 1997.

Nous avons été touché par les très nombreux messages de soutien reçus, pour encourager les étudiants en situation difficile, mais aussi pour réaffirmer votre soutien à la Fondation des Ponts, ses missions.

Tout comme cette pandémie, l’engagement des alumni a dépassé les frontières, nous avons ainsi reçu des dons en provenance de 18 pays différents : Allemagne, Belgique, Brésil, Cameroun, Chine, Danemark, Espagne, Etats Unis, France, Grande Bretagne, Italie, Japon, Kenya, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Mexique, Suisse, Togo.

Votre mobilisation fut également intergénérationnelle, avec 73 promotions représentées (1947 à 2023), y compris des élèves, dans une situation plus favorable que leurs camarades.

Alors…

486
dons, en hausse de 65 %

En provenance de 18 pays

100 messages de soutien

Merci

aux généreux donateurs, diplômés et amis de la Fondation, à l’ensemble de la communauté des Ponts, pour cette mobilisation exceptionnelle en faveur de votre école et de ses élèves.

308.320 €
collectés

auprès de

446
donateurs

Merci pour toutes les actions de soutien que vous menez dans de nombreux domaines.

Fanny Gerard

Merci à la Fondation pour votre implication, et bon courage à tous les étudiants touchés par cette crise !

Hortense Daguet

La fondation des Ponts m'a aidé pendant mes études avec la bourse Jacques Coiffard (double-diplôme au Brésil), je donne donc régulièrement à la fondation pour que d'autres élèves puissent bénéficier aussi d'aides à la mobilité.

Anonyme

Giorgio Boso, bénéficiaire d’une bourse de la Fondation

By | Actualités, Étudiants

Tous les ans, la Fondation reverse des bourses aux étudiants.

En 2019, la Fondation a attribué 77 bourses (18 de plus qu’en 2018) qui ont permis aux étudiants de poursuivre leurs études en toute sérénité. La Fondation tient à soutenir les étudiants dans leurs projets et a pour ambition de favoriser la mobilité entrante et sortante au sein de l’École des Ponts.

Giorgio BOSO est un élève ingénieur (département Ville, Environnement et Transport, filière transport) de nationalité Italienne, bénéficiaire d’une bourse de la Fondation des Ponts, financée par Meridiam, partenaire de longue date de la Fondation des Ponts.
Giorgio aimerait, par la suite, poursuivre son début de carrière chez Meridiam, l’entreprise qui lui a permis d’obtenir cette bourse et qui l’a également pris en stage. Il voudrait aussi profiter des opportunités professionnelles qu’il pourrait avoir en France.

Félicitation à Quentin Duchemin, lauréat du Prix Pasquet 2020

By | Actualités, Étudiants, Non classé

Chaque année, la Fondation remet un prix qui récompense le meilleur élève diplômé d’une formation d’ingénieur. Il a été créé en 2010 grâce au legs de Madame Micheline Brille, veuve de M. André Pasquet, Ingénieur général des ponts et chaussées (Promotion 44).

Cette année, le lauréat est Quentin Duchemin, un élève sérieux, sociable et avec un excellent niveau scientifique.

Quentin DUCHEMIN (issu du Département IMI – Elève ingénieur) a choisi à l’issue de son diplôme de poursuivre en thèse au sein de l’université Paris-Est. Il travaille actuellement sur la détection de communautés dans les graphes : un sujet mêlant machine learning et statistiques.

Une fois son doctorat terminé, il envisage deux trajectoires :

  • Rester dans le monde académique en poursuivant une activité de recherche et/ou d’enseignement
  • Rejoindre des équipes dans le privé, animées par la recherche et le développement sur des thèmes liés à l’intelligence artificielle.

Don de promotion en l’honneur de Michel Ramis

By | Actualités, Étudiants, Évènement

La Fondation reçoit son premier don de promotion, en l'honneur de Michel Ramis

5 150€ ont été reversés à la Fondation

C'est en juin dernier, à l'occasion du lancement du fonds de soutien destiné à venir en aide aux élèves en difficultés que l’initiative de ce don collectif fut lancée par René Abate auprès de ses amis et anciens camarades de la promotion 1970.

Le décès de son camarade et amis Michel Ramis, un mois plus tôt à fait écho à la situation de nombreux étudiants en situation financière tendue qui ne pouvaient pas, du fait du Covid, disposer de leurs ressources financières traditionnelles : cours particuliers, petits boulots, stages etc…  Autant de valeurs que ce fonds de soutien pouvait représenter pour ce personnage haut en couleur.

Michel Ramis, années 70

Michel Ramis faisait en effet partie, en son temps, de ces élèves très modestes dont les parents ne pouvaient en aucune façon apporter un soutien financier, et qui devaient à l’inverse aider leurs parents.

Photo de la promotion 1970 en voyage d’étude à Berlin

« Michel Ramis était un garçon atypique. Au-delà de ses expressions extraordinairement toulousaines et hilarantes, de son accent attachant, Michel était direct, enthousiaste, amoureux de la vie. Tous ceux qui le connaissaient étaient séduits par son franc-parler, son verbe cru mais vrai, son ouverture d’esprit aux idées et aux initiatives des uns et des autres, la vivacité de ses remarques et les marques d’amitié qu’ il exprimait. Un homme sensible et chaleureux. La vie professionnelle qui a suivi son passage à l’école a confirmé son engagement social, tourné vers les autres et la nature. »

René AbateAmi et ancien camarade de Michel Ramis

Ce don collectif a permis de soutenir les étudiants impactés par la crise sanitaire

16 dons collectés
5 150€ récoltés
Grâce à ces dons, plusieurs étudiants ont été aidés par le biais du fonds de soutien COVID-19 de la Fondation
Une plaque en l’honneur de Michel Ramis sera installée prochainement au sein de La Source

Toute l'équipe de la Fondation remercie chaleureusement la promotion 1970 pour cette initiative en faveur des élèves de l'École.

Merci à René Abate pour la réalisation de cet article. Merci également aux enfants de Michel Ramis pour leur implication dans cette initiative.

Vous aussi, vous souhaitez organiser un don de promotion pour soutenir votre École et ses élèves ? Vous pouvez contacter Guillaume Monaci pour être accompagné dans cette démarche : guillaume.monaci@fondationdesponts.fr