Category

Actualités

Découvrez le classement 2022 des meilleures écoles d’ingénieurs du Figaro

By | Actualités, Étudiants, Rayonnement

Le Figaro Étudiant : L'École des Ponts classée 4ème parmi les écoles d'excellence !

Comme chaque année, le Figaro Étudiant publie son propre classement des écoles d’excellence qui hiérarchise les 30 meilleures écoles d’ingénieurs françaises. L’École des Ponts ParisTech se place à la quatrième position pour la troisième année consécutive.

La rédaction du Figaro a sélectionné les écoles les plus demandées à la fois par les étudiants des prépas les plus prestigieuses et par les meilleurs lycéens. Et, a ensuite classé les écoles selon leur excellence académique, leur rayonnement international et leurs relations avec les entreprises.

C’est grâce à vous, et à vos dons, que l’École figure dans ce classement. Ensemble, soutenons le rayonnement de l’École des Ponts ParisTech.

Témoignage de Camila Christine DOS SANTOS ANTÃO, bénéficiaire d’une bourse de la Fondation

By | Actualités, Étudiants
82 bourses ont été reversées en 2020

En 2020, 82 bourses ont permis d’aider les étudiants à suivre leur parcours en toute sérénité tout en favorisant la mobilité entrante et sortante au sein de l’École des Ponts. Grâce aux dons de ses anciens élèves & amis de la Fondation, mais également au soutien précieux de nombreux partenaires entreprises, la Fondation accompagne les étudiants dans leur scolarité et leur projet professionnel.

Camila Christine Dos Santos Antão est une élève ingénieure à l’Ecole des Ponts ParisTech en formation en double diplôme (génie civil – Brésil, transports – France), de nationalité brésilienne.

Camila Christine est retournée au Brésil afin de finir ses études et pour obtenir ses deux diplômes. Elle pense dédier une partie de sa carrière à l’académique en suivant un programme de Doctorat par exemple. Elle aimerait également par la suite développer des projets d’infrastructures de transports dans des pays sous-développés, surtout au Brésil.

Acquisition d’un album de photos d’André Blondel

By | Actualités, Patrimoine

Album de photos offert à l'ingénieur Paul Séjourné par l'élève André Blondel

La Fondation a financé l'acquisition de cet album

A la suite d’une une vente aux enchères organisée le 29 mai 2021 à Nantes, La Fondation a pu acquérir cet album de photographies pour le compte de l’Ecole. Prises par l’élève André Blondel pendant sa mission d’été dans les Pyrénées à la fin de sa 1ere année de scolarité, en 1886 lorsqu’il était en Ariège, certaines des photos représentent des chantiers en cours dans les Pyrénées.

Il a ensuite offert cet album à Paul Séjourné, son aîné de 10 ans environ alors en poste à Toulouse (il semble avoir rayonné dans les environs pour divers chantiers).

Cet album représente un témoignage patrimonial certain pour l’Ecole  tant par le contenu, que par la double – et illustre – provenance, ainsi que par les circonstances de sa composition.

Le document est en cours de numérisation complète et sera présenté prochainement.

André Blondel

Professeur du cours d’électricité appliquée à l’École nationale des ponts et chaussées.

Sorti major de sa promotion de l’École nationale des ponts et chaussées en 1888, il complète sa formation par des licences de mathématiques et de sciences physiques. Entré en 1889 au service des Phares et Balises, il y effectue toute sa carrière administrative jusqu’au poste d’adjoint au directeur en 1924. Les besoins techniques extrêmement variés de ce service fournissent à l’ingénieur matière à de nombreuses études théoriques et à leurs applications.

André Blondel apporte une contribution importante aux progrès accomplis par l’électricité durant la première moitié du XXe siècle. Certaines de ses découvertes le placent même au rang de pionnier dans ce domaine.

L’importance de ses découvertes vaut à Blondel d’être lauréat de nombreux prix en France comme à l’étranger. Membre de l’Académie des sciences en 1913, il est également le créateur de l’enseignement de l’électricité à l’École nationale des ponts et chaussées.

André BLONDEL (1863-1938)
IPC 1888.
Par Georges Guiraud

Paul SÉJOURNÉ (1851-1935)
IPC 1876.
Par Louis Riché, 1ère moitié du XXe siècle

Paul Séjourné

Professeur du cours des ponts en maçonnerie de 1901 à 1922.

Paul Séjourné est le dernier, et indiscutablement le plus éminent, constructeur de grands ponts en maçonnerie. Il apporte à cette technique ses derniers perfectionnements, dont profitent les premiers ouvrages en béton armé qui la supplantent. La solidité et la beauté des ouvrages qu’il a construits, et que l’on peut encore admirer pour la plupart, contribuent à développer sa notoriété auprès du grand public.

Diplômé de l’École polytechnique en 1873 et de l’École nationale des ponts et chaussées en 1876, il est nommé ingénieur des ponts et chaussées à Mende en 1876-77, puis à Toulouse en 1881.

Ses œuvres sont innombrables : la ligne de Mende à La Bastide en tant qu’ingénieur en chef de la Lozère ; le pont Adolphe à Luxembourg ; le pont des Amidonniers à Toulouse, devenu pont des Catalans ; le pont de Scarassoui et le viaduc de la Bévéra dans les Alpes Maritime en tant que chef du service de la construction Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée.

Son œuvre la plus connue reste sans doute celle du viaduc de Fontpédrouse sur la ligne, à voie étroite, de Villefranche-de-Conflent à Bourg-Madame, dans les Pyrénées Orientales.

La Fondation poursuit l’acquisition d’équipements pour le co-innovation lab, grâce à vos dons

By | Actualités, Recherche & innovation pédagogique

À CHAQUE BESOIN DE L’ÉCOLE, LA FONDATION DES PONTS DOIT ÊTRE LÀ. GRÂCE À L'ENSEMBLE DE SES DONATEURS PARTICULIERS, LA FONDATION DES PONTS A AINSI REVERSÉ 119 000 € À L’ÉCOLE EN 2020, ET PROVISIONNÉ POUR L’ACCOMPAGNER DANS DEUX NOUVEAUX PROJETS.

L’acquisition de pinces optiques pour la plateforme Build’In

52 000 € ont été provisionnés – et non employés en 2020 en raison de la situation sanitaire – pour réaliser dès 2021 l’achat de pinces optiques pour la recherche.

Une pince optique est un dispositif  permettant de piéger des particules de petite dimension (1 micromètre en moyenne) à l’aide d’un faisceau laser. Il est ainsi possible d’étudier les interactions entre particules minérales dans leur environnement. Ces pinces seront utilisées notamment pour étudier le rôle des adjuvants polymères (des molécules qui tendent à s’adsorber à la surface des particules) sur les interactions entre particules et propriétés d’écoulement des pâtes. Avec, à terme, des applications pour l’impression 3d des matériaux cimentaires et la réduction de l’impact environnemental des matériaux de construction.

Cette acquisition est dans la continuité de l’investissement de la Fondation pour le co-innovation Lab. Cela permet à l’École de  s’agrandir toujours plus avec l’amélioration de ce laboratoire d’un nouveau genre dédié à la co-innovation de solutions compétitives de demain. Dans un même espace fonctionnel, est rassemblé expertises, expérimentations, ateliers projets, vitrine technologique, pépinière d’entreprises et formations sur-mesure. Et l’achat de ces pinces optiques va permettre d’apporter de nouvelles innovations par la recherche et d’accroitre toujours plus la compétitivité des entreprises.

Mais aussi en 2020 :

La rénovation de l’amphithéâtre Cauchy

La Fondation a financé 20 % du budget de rénovation de l’amphithéâtre Cauchy, qui n’avait fait l’objet d’aucune transformation majeure depuis sa mise en service en 1997. Plus grand amphi au sein du bâtiment Carnot-Cassini avec 240 places, l’amphi Cauchy a ainsi fait peau neuve durant l’été, avec notamment de nouveaux systèmes sièges/ tables qui étaient grandement sollicités, et de nouveaux revêtements de sol. Il a également été doté de matériel audiovisuel dernière génération, ainsi que de nouveaux équipements de scène : pupitre et grande table des intervenants.

Les mastères spécialisés

L’École a continué de bénéficier du soutien d’entreprises partenaires qui contribuent, via la Fondation, au financement de 3 Mastères
Spécialisés ® :

  • le Mastère « Immobilier et Bâtiments Durables » (IBD) financé à hauteur de 20 000 € par Crédit Agricole-Immobilier–Promotion,
  • le Mastère « Génie civil des grands ouvrages pour l’énergie » (GCGOE) financé à hauteur de 10 000 € par Tractebel, de 15 000 € par Eiffage et de 7 500 € par Egis,
  • le Mastère « Smart Mobilité » (transformation numérique des systèmes de mobilité) financé par SNCF Réseau et la SETEC à hauteur de 50 000 € chacun

L’École à l’honneur dans les classement internationaux

By | Actualités, Rayonnement

L'École des Ponts plébiscitée pour son excellence

THE World University Ranking 2022

Classement annuel Times Higher Education (THE) des universités mondiales (World University Ranking) :  rang 251-300, l’École des Ponts ParisTech devient le 6e établissement français (+ 1 place par rapport à 2020) et le 1er français classé de moins de 5 000 étudiants.

Au total, plus de 1 600 établissements répartis dans 99 pays figurent dans ce classement. La méthodologie de recueil des données est basée sur 13 indicateurs qui mesurent la performance d’un établissement dans quatre domaines : l’enseignement, la recherche, le transfert de connaissances et les perspectives internationales.

THE Ranking by Subject 2022

Ce classement utilise les mêmes indicateurs de performance fiables et rigoureux que le  Times Higher Education, World University Rankings 2022, mais la méthodologie a été recalibrée pour s’adapter aux domaines individuels.

L’École progresse d’un rang pour 2 subjects (par rapport à 2020) :
– Social sciences : 151-175 rang mondial, 3e établissement français
– Physical sciences : 101-125 rang mondial, 7e établissement français
L’École reste au même rang pour 2 autres subjects (par rapport à 2020) :
– Engineering : rang 301-400 rang mondial, 9e établissement français
– Computer science : rang 151-175 rang mondial, 6e établissement français

QS Graduate Rankings Employability 2022

Ce classement a pour but de montrer quelles universités produisent les diplômés les plus employables par les entreprises dans le monde et ceux qui possèdent le plus de « compétences générales » requises pour le monde du travail actuel.

L’École classée au rang 181-190 et est, donc, classée 4e établissement français.  Elle était le 6e établissement français en 2020, elle a donc gagné 2 places.

Shangai Ranking’s Global Ranking of Academic Subjects 2021

Le classement de Shangai (Shangai Ranking’s Global Ranking of Academic Subjects) sélectionne les universités ou écoles mondiales qui ont publié le plus grand nombre d’articles de recherche cités dans des publications académiques et celles qui recensent, dans leurs anciens élèves et leurs professeurs, des lauréats de prix Nobel ou de médailles Fields.

L’École est classée dans chacune de ces catégories :

  • Catégorie mathématiques : rang 401-500
  • Catégorie sciences de la terre : rang 201-300
  • Catégorie sciences de l’atmosphère : rang 101-150, 8e établissement français
  • Catégorie génie civil : rang 201-300, 4e établissement français
  • Catégorie sciences et ingénierie de l’environnement : rang 301-400
  • Catégorie économie : rang 301-400

Remise du prix d’encouragement à l’entrepreneuriat 2021

By | Actualités, Entrepreneuriat, Évènement

La vidéo de la soirée

En savoir plus sur Luego

Les photos de la soirée

Félicitations au lauréat !

Ce vendredi 22 octobre 2021, les acteurs de l’entrepreneuriat se sont réunis à la maison des Ponts pour remettre le prix d’encouragement à l’entrepreneuriat à Ilyas Ramdani, fondateur de la start-up Luego. Le prix a été remis par François Bertière, Marie Mathieu Pruvost (Directrice de l’enseignement), Marie Christine Bert (Directrice des relations internationales et des partenariats entreprises), et Olivier Huby grand donateur de la Fondation des Ponts qui soutient généreusement ce prix.

Interview de Ilyas Ramdani

1 000 donateurs

By | Actualités, Mobilisation

La Fondation a franchi le cap des 1 000 donateurs !

C’est le 16 novembre 2006 que les membres de la Fondation, réunis en conseil d’administration autour d’Yves Cousquer – son premier président – votent le lancement du premier appel à la générosité des anciens élèves de l’ENPC à titre privé.

1 an plus tard (fin 2007), 203 alumni avaient répondu à cet appel pour constituer les premiers donateurs de la Fondation des Ponts. 50 % sont encore en 2021 de fidèles soutiens.

15 ans plus tard, vous êtes 1 074 alumni à avoir soutenu le rayonnement et le développement de votre école, sa puissance de recherche et d’innovation, son patrimoine exceptionnel, sa « Maison des Ponts », mais aussi ses élèves de talent.

Toute l’équipe de la Fondation a souhaité marquer ce cap symbolique, grâce à vous, et ainsi honorer ce millième donateur en inscrivant son nom gracieusement au sein de La Source, le Learning Center des Ponts.

Plus qu’un symbole, il témoigne du lien toujours plus fort unissant l’École des Ponts à ses élèves et anciens élèves.

Merci et bravo à Benjamin Attia !

Benjamin Attia, ingénieur civil de la promotion 2012, et diplômé d’un Master professionnel Financement de projet – Financements structurés est le millième donateur de la Fondation des Ponts. Une plaque de naming d’une valeur de 1 000 € sera apposée en son nom au sein de la Source.

En savoir plus sur le naming »

Résultat du concours Projets d’élèves des Ponts 2021

By | Actualités, Étudiants

#PEP

Cette période exceptionnelle pour nous tous a eu le mérite de révéler le lien intergénérationnel qui unit les différentes promotions des Ponts. Afin de perpétuer cet élan, et l’inscrire aussi bien symboliquement qu’utilement dans la durée, la Fondation des Ponts lance le programme "Projet d'élèves des Ponts - PEP".

Chaque année, nous financerons un projet parmi ceux proposés par les élèves des Ponts, et dont l'objectif est de répondre à un besoin des étudiants (amélioration de la vie étudiante, formation, diversité, culture), en lien avec les missions de la Fondation.

Et ce sont les donateurs qui désigneront le projet soutenu par la Fondation des Ponts, en votant pour le projet de leur choix.

Formation aux gestes de premiers secours

74%

Vélo'ponts

26%

Félicitation au projet de formation aux gestes de premiers secours qui remporte notre concours de projets d’élèves des Ponts – #PEP ! La Fondation est très heureuse de soutenir ce projet ! Cela permettra aux élèves d’acquérir des compétences et des connaissances pour pouvoir porter secours aux personnes qui en on besoin.

En savoir plus sur les projets proposés par les étudiants cette année :

Par Ines Larroche

Formation aux gestes de premiers secours

En France, quatre survivants sur cinq ont bénéficié de gestes réalisés par les premiers présents sur le lieu de l’accident. 40 000 français décèdent de traumatismes non intentionnels chaque année (accidents domestiques, de la route, du sport…). Connaître les bonnes pratiques en cas d’accident peut limiter les lésions irréversibles et même sauver des vies.

Objectif : Acquérir des compétences et des connaissances pour pouvoir porter secours

En permettant aux étudiants des Ponts de se former aux gestes de premiers secours, la Fondation des Ponts réaliserait un acte solidaire et citoyen. La jeunesse peut sauver des vies.

En savoir plus
Par Develop'Ponts

Vélo'ponts

Un des aspects du campus que l'on peut essayer d'améliorer est celui de la mobilité. La plupart des élèves vivent sur le campus, et ont la possibilité d'étudier, de faire les courses, de faire du sport ou de manger à proximité de celui-ci. Le campus se situe à proximité d'une station de RER. Il est donc possible d'être à pied la plupart du temps et il n'est pas nécessaire d'être motorisé. Mais parfois, il arrive que nous ayons besoin de se déplacer plus loin, pour donner un cours, faire des courses dans des magasins spécifiques. Seulement, apporter un vélo personnel dans le seul but de ces éventuelles sorties est souvent compliqué pour les élèves habitants le plus loin.

Objectif : Proposer aux élèves des vélos en libre service, afin que chacun puisse se déplacer ponctuellement à vélo sans avoir besoin d'apporter un vélo personnel. Cela faciliterait la mobilité et les conditions de transport des étudiants.

Si vous voulez participer à un projet solidaire et directement utile à la vie du campus de l'École des Ponts ParisTech, votre soutien à notre projet serait très apprécié.

En savoir plus

Urban Canopee annonce une levée de fonds d’1,7 million d’euros

By | Actualités, Entrepreneuriat, Recherche & innovation pédagogique

Urban Canopee lève 1,7 million d'euros pour répondre à l'urgence climatique

BTP Capital Investissement et la Banque des Territoires pour le compte de l’Etat et de l’action « Territoires d’innovation » du Programme d’investissements d’avenir, et la Région Île-de-France  dans le cadre du projet « Construire au Futur, Habiter le Futur », entrent ainsi au capital de Urban Canopee. Cela permettra de répondre à l’accélération de la demande du marché en France et à l’international.

La Fondation soutient Urban Canopee dans le cadre de son programme à Station F

© Urban Canopee

Urban Canopee

A partir des technologies développées dans les laboratoires de l’École des Ponts ParisTech, Urban Canopee propose avec sa solution « Corolle », une première gamme de mobilier urbain végétalisé. Il s’agit de structures légères en matériaux composites, sur lesquelles viennent se greffer des plantes grimpantes. La canopée intègre également un système d’irrigation innovant, économe en eau, autonome et connecté.

Leur mission : Rafraîchir la ville par le végétal

La société est dirigée par Hubert Michaudet et est soutenue par la Fondation des Ponts depuis ses débuts en 2016. La start-up est la première spin-off de l’École des Ponts ParisTech. Elle est issue de l’expertise en matériaux innovants et calculs avancés de structures légères, développée depuis plus de 10 ans au sein du laboratoire Navier de l’École des Ponts ParisTech.

En savoir plus sur Urban Canopee

Les Corolles de la marques sont déjà commercialisées et ont fait leurs preuves dans de nombreuses villes comme Toulouse, Marseille, Reims, Saint-Denis, Paris. Une vingtaine ont déjà été livrées à l’étranger, dans les pays du Golfe, au Maroc et tout récemment en Australie.

La startup est aujourd’hui reconnue pour son savoir-faire et son expertise. En effet, Urban Canopée est labellisée GreenTech Innovation, B Corp, Tech Challenge C40 Cities, Solar Impulse.

Urban Canopée a installé une cinquantaine de Corolles en France.

« Ces fonds vont nous permettre de devenir un acteur majeur de la végétalisation urbaine. Nous allons renforcer l’équipe commerciale, poursuive la R&D sur le végétal de demain et développer des nouvelles gammes de produits, notamment sur les toitures et les façades »

Hubert Michaudet, Président d’Urban Canopee.

Le programme PER continue d’accueillir de nombreux étudiants

By | Actualités, Étudiants
La Fondation soutient le programme PER depuis sa création !

Le PER est destiné à l’accueil d’étudiants en grande précarité – exilés de leur pays d’origine* – au sein de l’École des Ponts. Ses deux objectifs sont d’accompagner la professionnalisation via la reprise d’études et de faciliter l’insertion sociale et culturelle. L’enseignement du français et l’accompagnement personnalisé y tiennent donc une place essentielle. Il s’agit d’un « programme passerelle » qui ne délivre pas de diplôme, mais permet de développer des compétences pour construire un projet de professionnalisation ou de reprise d’études supérieures, et l’obtention d’une certification de niveau de français.

Impulsé en 2016 par des élèves de l’École des Ponts ParisTech, membres de l’association solidaire Dévelop’Ponts, et reposant sur l’engagement bénévole de quelques personnes, le programme d’accueil pour les étudiants réfugiés (PER) est maintenant porté par un ensemble d’acteurs de l’École, qui en assurent conjointement le bon fonctionnement.

Un programme et des formats de cours spécifiques ont été élaborés pour la promotion du PER, en appui sur les compétences en ingénierie de la formation FLE (département Français Langue Etrangère) de l’École. Au fil des années, ce programme a évolué et s’est complété, en appui sur un référentiel de formation élaboré. En complément de ces cours spécifiques de FLE, des cours d’anglais, des ateliers de mathématique, d’informatique et de maitrise de logiciels spécialisés (AutoCad, Catia…), ainsi que des cours de la formation d’ingénieurs sont accessibles aux étudiants du PER.

90
bénévoles de l’École en 2020-2021
86
étudiants accueillis depuis le début du programme
60
de taux d’insertion à la suite du programme
15
nationalités différentes depuis le début du programme

Ce programme a vraiment changé ma vie professionnelle. Grâce à ce programme j'ai pu suivre mes études et j’ai pu intégrer une grande école en France : l'ESTP (École Spéciale des Travaux Publics). J'ai réalisé tout ça grâce à l'équipe géniale de PER ! Les professeurs sont vraiment sympathiques et ils sont disponibles pour la moindre des questions et ils sont ici pour vous et pour vous aider à atteindre vos rêves. Ils font ça avec plaisir.

Mohamed

C’était une porte d'espoir qui s'est ouverte sur moi. Grâce à ce programme j’ai pu être accepté en master à CY Cergy Paris Université et j'ai trouvé un stage d'une durée de 6 mois chez VINCI Construction France. Ce programme m’a permis d’arriver à mes objectifs. Je n'oublierai jamais la gentillesse et l’implication des responsables et fondateurs de ce programme, de tout cœur je vous remercie.

Said

« Ce programme était une très bonne opportunité pour suivre les cours en génie civil pour me remettre à niveau. Il m’a permis de me familiariser avec la vie étudiante en France, le déroulement des cours... »

Momin

Grâce au PER, j’ai trouvé des amis aux Ponts, je suis accepté à l’université Paris Dauphine en Master 2 Informatique, et bien sûr mon niveau de français a beaucoup progressé (j’ai eu le résultat de TCF niveau B2, alors qu’avant ce programme mon niveau était A2)

Agus

Coordonner ce programme depuis 5 ans a constitué une expérience exceptionnelle, tant professionnelle qu'humaine. La réponse pédagogique que l'Ecole propose devant cet enjeu sociétal s'est construite grâce aux compétences en interne et avec l'expérience acquise, elle fait maintenant référence. L'engagement des très nombreux bénévoles, de l'équipe du PER et des anciens élèves de l'Ecole témoigne de toute la mobilisation d'une communauté au service du projet de ces étudiants.

Sandrine CourchinouxCoordinatrice pédagogique
En appui sur les résultats encourageants de 2019-2020, la 4e édition du PER a pu être réalisée en 2020-2021, toujours grâce aux subventions attribuées par l'Agence universitaire de la Francophonie et la Fondation des Ponts, en complément de l’implication humaine, matérielle et financière de l’École des Ponts ParisTech.

Le PER a accueilli un groupe de 19 nouveaux étudiants et un étudiant francophone. Le PER fonctionne également grâce aux actions de bénévolat/d’engagement volontaire. Cette structuration plus solide a permis depuis 2018 de fédérer davantage au sein de l’École : ce sont maintenant plus de 90 acteurs enseignants, administratifs, étudiants, Alumni et associatifs qui coopèrent et portent le PER, signe d’une meilleure intégration et d’une plus grande connaissance du dispositif au sein de l’École.

Et les résultats sont là ! Ainsi sur cette dernière année nous avons pu observer :

  • Une progression des niveaux de français : progression du niveau de français des étudiants entre leur niveau d’arrivée et leur niveau de sortie (la grande majorité des étudiants atteignent un niveau B1 ou supérieur)

  • Une insertion professionnelle et académique positive (les programmes d’accueil similaires en France, indiquent un taux d’insertion de 20% en moyenne. Le PER dépasse les 60% sur les 5 promotions et les 70% pour les trois dernières années)

  • La mixité s’est renforcée (20% de femmes, ce qui est en adéquation avec la moyenne pour les élèves-ingénieurs de l’École)

  • Un nombre de nationalités croissant est représenté (de 3 dans la promotion 2016 à 7 en 2020-2021)
  • Un accompagnement personnalisé consolidé par les enseignants de Français Langues Etrangères (FLE) pour toutes les questions des étudiants du programme et un renforcement du suivi des étudiants, qui a permis un très fort taux d’assiduité malgré les grèves et le confinement

Inscrire le PER dans une certaine continuité et le rendre pérenne implique de définir une équipe fixe qui en assure le pilotage et le développement (enseignement du français, recherche de financements, benchmark, analyse et bilans, amélioration continue, communication sur le programme…). Le PER est maintenant dans une phase de maturité. Mais sa stabilité financière demeure précaire (mobilité des membres de l’équipe, manque de visibilité sur certains financements).

Pour cela, le PER a besoin de votre soutien afin de continuer d’instaurer ce beau projet solidaire dans la durée.

Nationalités représentées dans le programme : Afghanistan, Bangladesh, Colombie, Congo, Ethiopie, Erythrée, Guinée, Indonésie, Irak, Iran, Soudan, Syrie, Turquie, Venezuela, Yémen.